Maëva Carter : qui est cette jeune DJ ?

Maëva Carter : qui est cette jeune DJ ?

La DJ Maëva Carter a su séduire de nombreux clubs français et à l’étranger en seulement quelques années. Originaire de France, cette DJ a commencé dans la téléréalité en jouant le rôle d’une tentatrice dans l’émission de TF1 « L’île de la tentation ». Suite à cette petite notoriété, la jeune femme a ensuite découvert le monde des platines, où elle a su se faire connaître assez rapidement. Découvrez son portrait dans cet article.

Les débuts de Maëva Carter : ses premiers pas sur scène

Bien avant de devenir DJ, Maëva Carter était déjà une grande adepte de la fête et plus globalement du monde de la nuit. C’est en 2007, que la jeune femme fait ses débuts aux yeux du grand public en incarnant une tentatrice dans la célèbre émission de télé-réalité de la chaîne TF1, « L’île de la tentation ». C’est à travers son rôle de séduisante tentatrice devant tout entreprendre pour faire succomber un homme, déjà engagé, que Maëva apparaît alors.

Forte de cette expérience médiatique durant laquelle Maëva Carter a pu mettre en avant son physique, elle s’est ensuite tournée vers le mannequinat en posant comme modèle lors de nombreux shootings photo. Une exposition qui lui ouvre alors les portes pour apparaître dans plusieurs productions audiovisuelles, comme en 2009, dans le clip de la musique du DJ Antoine Clamaran « When the sun goes down ». Dans ce clip, la jeune femme joue le rôle d’une DJ : un personnage prémonitoire pour sa carrière ?

D’ailleurs, Maëva Carter se confiait sur le fait que de tourner dans des clips pour des DJ, de participer à des shootings photo et de se rendre aux nombreuses soirées qui les accompagnent, lui a donné l’envie d’approfondir ses connaissances musicales et de se mettre, elle aussi, à faire de la musique. C’est finalement en 2008, grâce à sa rencontre avec DJ Kash et DJ Getdown, que la future DJ va véritablement se lancer dans sa carrière musicale.

Début de la carrière musicale de Maëva Carter

C’est en 2008, lors d’un shooting photo, durant sa carrière en tant que mannequin, en Chine, que la jeune femme rencontre DJ Kash et DJ Getdown. Maëva Carter va alors se lancer dans la musique en s’essayant aux joies des platines grâces aux encouragements et les conseils des deux musiciens rencontrés sur place. Durant une année entière, Maëva Carter va s’entraîner en leur compagnie : un entourage qui va lui permettre de rapidement donner son premier concert, devant pas moins de 2 000 personnes en 2009, au sud de Lyon, dans la salle Galaxy de Beausemblant.

Ainsi, la carrière de la jeune DJ va décoller rapidement, ce qui va l’encourager à enchaîner sur d’autres concerts jusqu’en 2010. Cette année-là, Maëva Carter va se produire aux côtés de grands noms de la scène électro. La jeune femme va alors jouer auprès de Bob Sinclar, Joachim Garraud, ou encore Matthieu Bouthier, Gregory Klosman et Greg Cerrone. Autant de grands artistes de la scène électro qui vont permettre d’augmenter encore sa notoriété dans le monde musical.

Par la suite, la jeune DJ va aussi commencer à donner ses premières prestations à l’étranger. En commençant par le Royaume-Uni, la Suisse, la Tunisie ou encore le Maroc. Ces destinations vont accroître son expérience et son aisance aux platines en tant que DJ française.

Maëva Carter et la période Ocean Drive

Après ses nombreuses prestations sur scène et concerts en France et à l’étranger, Maëva Carter va chercher à se lancer dans un nouveau projet musical : sortir un disque. Mais la jeune femme hésite. C’est en 2011 que l’occasion se présente avec l’opportunité de rejoindre le groupe électro Ocean Drive. Ce duo électro se compose de Gilles Luka, au chant, et de Solen Oceanne. Maëva Carter va ainsi rejoindre la composition musicale en devenant la DJ principale du groupe. Le trio électro, Ocean Drive va ensuite commencer à travailler tous ensemble sur la composition d’un premier album.

Malheureusement, Maëva Carter ne composera finalement que deux morceaux avec le groupe : « Whatever » et « Revolution ». Par chance, ces deux morceaux passeront en boucle dans toutes les boîtes de nuits, durant de longs mois : une visibilité qui va offrir une belle réputation au groupe.

Parallèlement, la jeune femme continuera sa carrière en solo pour se produire à travers le monde et asseoir sa notoriété en tant que DJ française. En 2013, le groupe électro fini par se séparer, ce qui n’empêche pas à Maëva Carter de continuer sur sa lancée en continuant ses prestations musicales sur différentes scènes. C’est avec ses différents sets d’électro progressif et son physique ravageur que Maëva Carter va continuer à séduire les clubs et les festivals musicaux, à la recherche de morceaux entraînants.

C’est en 2013 que Maëva Carter va sortir son premier single solo « Fatal Weapon », mixé dans les studios d’Antoine Clamaran.