Covid-19 : les Français se remettent à pratiquer la musique

Covid-19 : les Français se remettent à pratiquer la musique

Pendant le confinement, les Français ont fait bondir les ventes en ligne d’instrument de musique. Mais ce nouvel attrait pour la pratique de la musique ne s’est pas arrêté là : dès la réouverture des commerces en mai 2020, les magasins spécialisés ont aussi vu affluer les clients. Et pour cause : 7 Français sur 10 ont affirmé que la musique les a considérablement aidés à passer le cap des mois confinés chez eux. Maintenant qu’ils ont repris la pratique musicale, la tendance n’est pas prête de s’arrêter.

Des musiciens en herbe comme confirmés

Les guitares acoustiques et les pianos se sont particulièrement bien vendus, selon les professionnels du secteur. Mais d’une manière générale, ce sont les modèles d’entrée de gamme dans les divers instruments de musique qui ont eu le plus de succès, selon Hubert Chauvin, directeur marketing d’un site de vente spécialisé. Des marques sont même tombées en rupture de stock.

D’un autre côté, les ventes d’instruments coûteux directement chez l’artisan se sont aussi envolées. Les musiciens plus aguerris ont profité du confinement pour pratiquer davantage ou reprendre un passe-temps délaissé. Les luthiers croule sous le travail depuis mars.

Un constat qui montre que de nouveaux clients se sont créés depuis l’épidémie du coronavirus, notamment des Français qui ont décidé de commencer la pratique d’un instrument durant le confinement, car ils avaient le temps de se consacrer à nouveau à un loisir, souligne Coraline Baroux-Desvignes, déléguée générale de la Chambre Syndicale de Facture Instrumentale (CSFI).

Un boom des recherches en ligne

Grâce à Internet, il est désormais facile de se renseigner sur les instruments de musique, de choisir celui qui nous correspond et de prendre des cours via des plateformes web ou physiquement avec un professeur. En surfant, vous pouvez tout comprendre sur la batterie, la flûte, le piano ou encore la guitare.

Le Centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles (IRMA) a pu constater que les recherches liées aux logiciels de composition musicale ont enregistré un pic conséquent sur Google, ainsi que les requêtes pour apprendre à jouer des instruments de musique. Néophytes et autodidactes se sont aussi tournés vers les outils numériques. Une application dédiée à apprendre la musique a vu son nombre d’utilisateurs passer de 150 000 personnes à 930 000 entre fin mars et fin juin.

Il reste désormais à savoir pour les professionnels s’il s’agit d’une véritable tendance durable ou uniquement d’un regain d’intérêt passager : avant l’épidémie du coronavirus, seul un Français sur 10 déclarait jouer d’un instrument de musique souvent ou de temps en temps. Mais la pratique avait déjà la côté auprès des jeunes, un quart d’entre eux affirmant jouer d’un instrument régulièrement.